Figure 6 : Variation radiale de la luminosité dans la couronne et portion correctement exposée sur un film photographique.
La courbe médiane (courbe en gras) montre la variation de l'intensité coronale en fonction de la distance au limbe. En ordonnée, l'intensité est donnée en échelle logarithmique de base 2 (voir indice Q du tableau 2).
Les deux courbes extérieures (tirets) donnent les limites de sous-exposition (supérieure) et de surexposition (inférieure). Elles ont été choisies respectivement égales à 0.25 et 32 fois l'exposition optimale. Elles sont obtenues par simple translation verticale de la courbe médiane, car elles correspondent à un rapport de sur ou sous-exposition (facteur constant). Les trois lignes verticales en traits interrompus (à 1,1, 1,5 et 3 rayons solaires), de longueur identique, permettent de vérifier que ces courbes sont bien parallèles, contrairement à l'impression visuelle.
Les lignes horizontales tracées entre les deux courbes limites donnent, pour chaque niveau d'exposition (séparation = 1 pas de réglage = facteur 2), la région de la couronne qui est exposée de façon satisfaisante. Conclusion :
  • un seul temps de pose ne permet pas de couvrir toute la couronne.
  • il y a un fort recouvrement entre les régions bien exposées, si on choisit des expositions séparées seulement d'un pas de réglage (rapport = 2).

Version PostScript



Eclipse
Homepage

KSB-ORB
Homepage
Mise à jour le 08/10/1999 par CM